RATIONALIST INTERNATIONAL

http://www.rationalistinternational.net

Albert Einstein: L'idée de Dieu est un "produit des faiblesses humaines", la bible "plutôt enfantine"

Lettre de Albert Einstein à Eric Gutkind (Janvier 1954)
Lettre de Albert Einstein à Eric Gutkind (Janvier 1954)

La découverte récente d'une lettre d'Einstein écrite en 1954, un an avant sa mort, forge un nouveau et solide maillon dans la chaîne d'éléments prouvant qu'Einstein n'était pas un croyant religieux, comme le prétendent les adeptes du surnaturel. Cette lettre manuscrite adressée au philosophe Eric Gutkind décrit l'idée de Dieu comme « le produit des faiblesses humaines » et la bible comme « plutôt enfantine », ce qui pourrait mettre le point final à toutes les tentatives de travestir l'illustre penseur avec les couleurs de la foi religieuse.

Ce document extraordinaire a été vendu aux enchères par la maison Bloomsbury Auctions à Londres en mai dernier. La dernière enchère, qui se montait à 404.000 $, soit 25 fois l'estimation de départ, a été mise par un collectionneur étranger non identifié, passionné de physique théorique et de tout ce que cela comporte. C'est vraiment dommage pour Richard Dawkins qui était parmi les enchérisseurs et qui aurait bien mérité de posséder de document.

Richard Dawkins Albert Einstein
Richard Dawkins Albert Einstein

Le Professeur Dawkins, biologiste de renom et Membre honoraire de Rationalist International, a traduit avec force et clarté la position d'Einstein sur la religion. Dans son livre « Pour en finir avec Dieu » (titre original : The God delusion), il explique qu'Einstein, qui se qualifiait lui-même de « non croyant profondément religieux » et invoquait Dieu à l'occasion, se référait à quelque chose de totalement différent de ce qu'on entend généralement par ces termes. « La religion d'Einstein » excluait clairement toute idée de surnaturel, c'était au contraire l'expression d'un profond respect panthéiste.

Quand celui qui pourrait bientôt être l'homme le plus puissant de la planète montre le contenu de ses poches - comme on l'a vu récemment dans le Time (« photo du jour de la Maison Blanche ») – ce qui en sort est très révélateur. Il y a : un singe minuscule – apparemment le dieu hindou Hanuman – ainsi qu'un jeton de casino porte-bonheur, un bracelet appartenant à un soldat américain en Irak, et une toute petite madone à l'enfant. Le bracelet lui sert peut-être d'aide-mémoire pour sa tâche la plus éminente en tant que président des Etats-Unis, celle de « ramener nos gars à la maison ». Et les autres trésors de poche ? Est-qu'Obama croit à Hanumân, inspiré par la grande guerre du singe légendaire contre Râvana, roi des démons? Est-il joueur ? Est-ce qu'il croit aux porte-bonheur ? Croit-il que ces petites mascottes qu'il trimbale dans ses poches ont un effet sur sa vie et son « destin » ? Si le contenu de ses poches est un indicateur de son état d'esprit, il faut se préparer à d'étranges – voire dangereuses – surprises.

On a de bonnes raisons de croire que les célèbres einsteinismes comme « Dieu est subtil mais il n'est pas malveillant », « Il ne joue pas aux dés », ou « Dieu avait-il le choix quand il a créé l'univers ? » sont panthéistes, et pas déistes, et sûrement pas théistes. « Dieu ne joue pas aux dés » devrait se traduire par « Le hasard ne réside pas au cœur de toutes les choses ». « Dieu avait-il le choix quand il a créé l'univers ? » signifie « L'univers aurait-il pu commencer d'une autre façon ? ». Einstein utilisait « Dieu » dans un sens purement poétique, métaphorique. Il en va de même pour Stephen Hawking, et pour la majorité de ces physiciens qui, à l'occasion, glissent dans le langage de la métaphore religieuse.

Dawkins cite les propres écrits d'Einstein sur sa religion : « Sentir que derrière tout ce que peut appréhender l'expérience, se trouve un quelque chose que notre esprit ne peut saisir et dont la beauté et le sublime ne nous touchent qu'indirectement sous la forme d'un faible reflet, c'est le religieux. Dans ce sens, je suis religieux. »

Et Dawkins ajoute : "Dans ce sens, moi aussi, je suis religieux, avec la réserve que « ne peut saisir »ne signifie pas nécessairement «insaisissable à tout jamais ». Mais je préfère ne pas me dire religieux car c'est trompeur. Et cette confusion est destructrice car pour la grande majorité des gens, « religion » implique « surnaturel ». Carl Sagan a exprimé cette idée bien clairement : « […] si par "Dieu" on entend l'ensemble des lois physiques qui gouvernent l'univers, alors il est clair que ce Dieu existe. Ce Dieu est peu satisfaisant émotionnellement parlant […] cela n'a guère de sens que de prier la loi de la gravité. "

(Citations extraites de : Richard Dawkins : Pour en finir avec Dieu, Laffont, 2008)

Traduction: Marie Meert