RATIONALIST INTERNATIONAL

http://www.rationalistinternational.net

Tanzanie: les albinos pourchassés et mutilés pour le trafic de leurs organes « magiques »

Vumila Makoye, 17 ans, dînait avec sa famille lorsque deux hommes armés de longs couteaux l'obligèrent à rentrer dans la maison, maîtrisant Jeme, sa mère, qui tentait de les arrêter. Ensuite tout alla très vite. Jeme et le reste de la famille durent assister impuissants à la scène : les intrus saisirent Vumila, lui scièrent les jambes à hauteur de genou et disparurent avec les jambes. La jeune fille mutilée mourut rapidement dans une mare de sang.

Vumila souffrait d'albinisme, une maladie génétique caractérisée par une hypopigmentation des yeux, ou de la peau, des yeux et des cheveux. Les yeux sont rouges et la peau rosée et hypersensible au soleil. En Afrique, seul un nouveau-né sur 3.000 souffre d'albinisme. Ils sont sujets à plusieurs problèmes médicaux et la plupart d'entre eux meurent d'un cancer de la peau avant 30 ans.

En Afrique subsaharienne, la croyance aux pouvoirs magiques des albinos est assez répandue. Ces personnes sont rejetées et stigmatisées socialement. Mais ces derniers temps, en Tanzanie, les superstitions ont pris un tour horrible. Certains sorciers se sont mis à raconter que l'usage de potions magiques ayant pour ingrédients peau, cheveux, os, parties génitales, langues ou membres d'albinos apportait la prospérité à leurs clients. Depuis, les albinos sont pourchassés. Selon des rapports officiels, 19 personnes albinos, y compris des enfants, ont été tuées ou mutilées en raison du trafic de parties de leur corps. D'autres sources évoquent plus de 50 victimes. La police croit que ces crimes contre les albinos ont été inspirés par un film nigérian sur la sorcellerie.

Les autorités établissent des listes d'albinos afin de les protéger en surveillant systématiquement leurs maisons et en escortant les enfants albinos à l'école. Le Président Jakaya Kikwete a ordonné une campagne contre les guérisseurs-sorciers et les trafiquants d'organes. Dans un effort pour éradiquer cette discrimination, il a récemment fait élire le premier parlementaire albinos.

Les superstitions ne s'arrêtent pas aux frontières. Fin mai dernier, au Kenya, une femme albinos a été retrouvée les yeux, la langue et les seins arrachés. Au Congo également il y aurait un trafic de peau albinos.

Traduction: Marie Meert