RATIONALIST INTERNATIONAL

http://www.rationalistinternational.net

Suaire de Turin : fait à l'image de son créateur : Léonard de Vinci

Le suaire de Turin
Le suaire de Turin

Le mystérieux Suaire de Turin, qu'on a cru être pendant des siècles le drap funéraire de Jésus crucifié portant l'impression de son visage après l'avoir enveloppé, pourrait avoir été créé par Léonard de Vinci utilisant son propre visage. Une nouvelle étude de Lillian Schwartz de l'Ecole des Arts Visuels à New York démontre avec des scannings par ordinateur que le visage du Suaire a exactement les mêmes dimensions que celui de Vinci. L'artiste de la Renaissance pourrait avoir créé l'artefact en se servant de techniques photographiques d'avant-garde et d'une sculpture de sa propre tête.

Dès 1988, la datation au carbone démontrait que le Suaire est beaucoup trop jeune pour être authentique. Il pourrait cependant remonter à l'époque de Vinci. On a longtemps soupçonné Léonard d'être son créateur. A présent, il semble y en avoir des preuves.

Dans leur livre [en anglais] « Le Suaire de Turin : comment Léonard de Vinci a trompé l'histoire », Oliver Prince et Lynn Picknet proposaient dès 1994 que la célèbre impression de visage a été créée en se servant d'une technique avancée de photographie. Vinci connaissait bien les principes de la photographie (connus longtemps avant les premières photographies, qui datent des années vingt du XIXe siècle) et il s'en servait pour des expériences avec une camera obscura. L'image sur le Suaire semble avoir été créée en couvrant le tissu de produits chimiques photosensibles, en s'en servant comme d'une pellicule pour y projeter le visage, comme un négatif photographique. Les expériences réalisées avec cette technique produisent des impressions de visages très semblables à la relique. A présent le scanner par ordinateur peut fournir le chaînon manquant jusqu'à Léonard. Le Suaire pourrait être un autre « Da Vinci Code », créé par le peintre pour immortaliser son propre visage.

Un autre chaînon a été retrouvé de cette manière. Des études réalisées par Oliver Prince établissent que le visage du Suaire correspond aux proportions du tableau de Jésus en Creator Mundi par Vinci. Il n'y a pas de contradiction entre les deux théories puisque le Creator Mundi a manifestement été peint en utilisant la formule des proportions du visage de Vinci lui-même. Il en va de même pour la célèbre Mona Lisa, comme Lillian Schwartz l'avait montré dès les années 1980.

Traduction: Marie Meert